bulletin n°68 Novembre 2006

dimanche 10 février 2008

Accueil
Bulletin N° 66 - Juin 2005
Bulletin n° 67 - Avril 2006
bulletin n°68 Novembre 2006
Bulletin N° 69 - Nov 2007

Petit Lexique

Mot du Président

a Propos

Levées exceptionnelles

Correspondances de la guerre de 1870

Flash info

 

PETIT LEXIQUE PHILATÉLIQUE... SUITE

  Français Anglais Allemand Espagnol Italien
           
I Impeccable Perfect Tadellos Perfecto Perfetto
  Impériale Imperial Kaiserlish Imperial Imperiale
  Impression Print Druck Imprésion Stampa
  Impression en relief Embossed Printing Prägedruck Impreso en Relieve In Rilievo
  Imprimés Printed Matter Drucksache Impresos Stampato
  Imprimerie Printing Works Druckerei Imprenta Tipografia
  Inscription Inscription Inschrift Inscripcion Inscrizione
  Italique Italics Schrägschrift Italica Italico
  Ivoire Ivory Elfenbein Marfil Avorio
           
J Jarretière Garter Hosenband Jarretera Giarrettiers
  Jaune Yellow Gelb Amarillo Giallo
           
L Legende Inscription Inschrift Leyend Leggenda
Lettre Cover letter Brief Buchstabe Carta Letra Lettera Lettere
  Libération Liberation Befreiung Liberacion Liberazione
  Lie de vin Claret Weinrot Rojo Vinoso Rosa Lilla
  Ligne Line Linie Linea Linea
  Lilas Lilac Lila Lila Lilla
  Lithographie Lithography Steindruck Litografia Litografia
  Losanges Lozenges Rauten Rombos Losanghe
           
M Magenta Red Lilac Lilarot Lila Rojo Magenta
  Marge Margin Markenrand Margen Margine
  Marron Chestnut kastanienbraun Castano castano
  Mauve Mauve Rötlichlila Malva Malva
  Millésime Date of the Year Jahreszahl Milésima Millesimo
  Mince Thin Dünn Delgado Sottile
Monnaie Currency Währung Moneda Moneta
  Multiple Multiple Mehrfach Mùltiple Multiplo
           
N Neuf Mint Postfrisch Nuevo Nuovo
  Noir Black Schwarz Negro Nero
  Noirâtre Blackish Schwärelich Negruzco Nerastro
  Nombre Number Anzahl Cantidad Numero
  Non Dentelé Imperforate Geschnitten Sin Dental Non Dentellato
  Non Emis Not Issued Unverausgabt No Puesto en Circulacion Non Emesso
  Note Note Anmerkung Nota Nota
Nuance Shade Abtönung Tono de Color Tonalita
  Numéro Number Nummer Nûmero Numero
           
O Oblique Slanting Schräg Oblicuo Obliquo
  Oblitération Cancellation Abstempelung Matasello Annullo
  Oblitéré Used Gebraucht Usado Annullato
  Occupation Occupation Besetzung Ocupacion Occupazione
  Ocre Ochre Ocker Ocre Ocria
  Octogone Octogonal Achteckig Octogonal Ottagonale
  Odontomètre Perforation Gauge ZähnungsMesser Odontometro Odontometro
         
           
    Retour haut de page

Le mot du Président :

Chers Amis Philatélistes et Cartophiles,

Après une année 2005 chargée avec le 70ème anniversaire de l'APC, nous nous souviendrons de 2006 comme d'une année calme, vore très calme...car aucun évènement marquant n'est venu ponctuer celle-ci.

Nous devons mettre à profil ce répit pour réfléchir sur les années futures, et pour commencer il a été décidé de participer en 2007 à une exposition sur l'aviation à Escaudoeuvres.

Que ceux qui possèdent des timbres, cartes et documents sur ce thème nous aident à monter un stand performant (s'adresser à M.Vincent).

En cette fin d'année, le bureau bouge puisque notre ami Eric Pellerin fait valoir son droit d'arrêter ses responsabilités au sein de notre APC pour des raisons professionnelles. nous tenons à le remercier pour le travail accompli et les services qu'il nous a rendu.

Nous lançons appel a candidature car ce service ne peut rester inexistant et nous espérons que celui-ci sera entendu pour le bon fonctionnement de l'APC.

Je profite de l'occasion pour rappeler que des timbres, enveloppes et le livre-flash sur les 70 ans de l'APC sont toujours disponible (voir M.Lefort).

A l'unanimité, le bureau désirerait que les réunions soient plus vivantes par l'apport de documents à exposer au d'autres suggestions.

Merci de méditer sur ce sujet et nous pourrons en débattre lors de notre assemblée du 3 Décembre 2006.

J'arrête mon petit bavardage et vous souhaite à tous de très bonnes fêtes de fin d'année en espérant une année 2007 plus active pour l'APC

Le Président

 

A. SANSON

Retour haut de Page

A PROPOS DE :

La politiquer actuelle de la POSTE qui consiste à faire le plus possible de « chiffre », et pour cela propose de plus en plus de produits, nous amène à nous poser la question de savoir ce qu’il convient de collectionner dorénavant.

Ce problème était déjà d’actualité il y a soixante dix ans si l’on en croit l’article paru, sous la plume de R.J.Beauduin, dans les colonnes de l’ECHO de la Timbrologie en date du 15 Février 1936.

Je vous transcrit donc, textuellement, cet article :

 

« En Flanant » :

Je reçoit parfois de mes correspondants des lettres qui sont peut-être très flatteuses, mais auxquelles il m’est souvent difficile de répondre d’une façon précise. Parmi les questions multiples et diverses qu’on veut bien me poser, la plus délicate est sans doute celle-ci : « Que doit-on collectionner et comment faut-il collectionner ? ». Pourtant, c’est probablement ce qui m’est le plus souvent demandé et j’avoue que je suis toujours fort embarrassé pour donner un avis. D’abord, parce que d’autres que moi, plus anciens et plus expérimentés, sont beaucoup plus qualifiés pour répondre à pareille question ; ensuite, parce qu’il ne saurait y avoir, en cette matière, une réglementation arbitraire, un code rigide qui nuiraient sensiblement à la collection elle-même, laquelle exige non pas seulement, comme ou pourrait le croire, cette qualité de méthode qu’on prend trop souvent pour de la manie, mais encore de la fantaisie, de l’imagination et de la recherche. Ce sont là, vous le voyez, des conditions assez peu compatibles avec les principes conventionnels, fussent-ils dictées pas les meilleures intentions.

Je pense donc qu’un collectionneur doit avant tout suivre ses inclinaisons personnelles et ses préférences. J’ai souvent dit et je le répète, que rien n’est ridicule en matière de collection. Il suffit de s’y consacrer sérieusement et intelligemment, sans outrepasser les limites du raisonnable. Mais, me direz-vous, c’est précisément cette limitation qui est difficile !...

C’est juste, mais admettons par exemple, pour fixer les idées, que celui qui entasserait dans une ou plusieurs pièces de son appartement des millions de tickets de métro ou d’autobus, n’arriverait jamais à réaliser quelque chose de raisonnable, alors qu’il en serait tout autrement de celui qui s’appliquerait, en réunissant des documents et des pièces de toutes sortes, à reconstituer l’histoire des transports à travers les âges. Vous voyer immédiatement la différence d’intérêt qui existe entre les deux méthodes, différence résidant évidemment dans les moyens employés, mais surtout dans les conceptions premières qui les ont inspirées. Qu’on collectionne les timbres, les livres, les gravures, les monnaies, les vieux papiers, qu’on collectionne quoi que ce soit, mais qu’on le fasse avec goût et avec « une idée », toute la question est là. A mon sens, celui qui se contenterait de ramasser des kilos de timbres, au hasard, dans le seul but de ramasser des timbres, n’aurait pas plus l’âme d’un collectionneur que notre ramasseur de tickets de métro. J’ai dit aussi ce que je pensais de ceux qui, même en y mettant beaucoup de goût et d’application, se contentent de constituer de beaux albums d’images. Leur collection est certes plus colorés, plus attrayante, plus populaire, mais il faut bien reconnaître qu’elle perd en originalité et en intérêt documentaire. Ce sont là des subtilités qui n’ont d’ailleurs que l’importance qu’on veut bien leur accorder et c’est pourquoi je persiste à penser qu’il faut laisser à chacun la plus grande liberté.

Collectionnez tout ce que vous voulez et surtout ne vous laisser pas intimider par l’ironie des autres. Un jour, discutant de « spécialisation » avec le président d’une société parisienne, celui-ci, dont l’horizon de collectionneur n’est pas très vaste, me lança cette phrase qu’il considérait comme un argument massue : « Pourquoi ne pas collectionner les boutons de culottes, pendant que vous y êtes ? » Eh bien ! J’avoue franchement que cette réflexion, loin de me convaincre ou même seulement de me faire sourire, m’as paru assez mal venue, car elle dénotait ce manque d’imagination, de fantaisie, de recherche constante que je souhaite chez les collectionneurs. En effet, sans aller jusqu’à limiter son action à tel détail vestimentaire, celui qui réunit les boutons anciens des armées, des administrations, des écoles, des grandes maisons, réalise un ensemble des plus intéressant, un ensemble qui fait revivre toute entière l’histoire du pays par les vestiges les plus attrayants et les plus identifiables de ses uniformes.

Mais revenons à la philatélie. Je n’entreprendrai pas de provoquer une nouvelle discussion entre les défenseurs de la collection générale et les partisans de la collection spécialisée. L’inflation postale dans toutes les nations et les circonstances économiques se sont d’ailleurs chargées de mettre tout le monde d’accord et rares sont aujourd’hui ceux qui peuvent tenir à jour une véritable collection de timbres de tous les pays du monde.

                                                                                  A suivre…

 

La suite de cet article vous sera communiquée dans le prochain bulletin

                                               Votre secrétaire : R.L.

Retour haut de Page

Vous pouvez contacter Monsieur Falempin pour la recherche de timbres manquants ou pour la mise en circulation de vos timbres en double, neufs ou oblitérés.

De même pour les cartes postales et reproductions photographiques, vous pouvez contacter monsieur Vincent aux réunions mensuelles, ou faire partie des circulations de ces deux produits.

 

Avec la nouvelle saison, n’oubliez pas d’acquitter votre cotisation :

C’est la vie de l’amicale

 Les levées exceptionnelles

            (Pour faire suite à l’article dans le N°59 – 2002)

 

Les levées plus tardives que les levées officielles, permettaient au courrier déposé après l’heure fixée, avec l’aide d’une estafette, de rejoindre les trains en partance, et de déposer en dernière minute du courrier qui pour le service rendu recevait une surtaxe.

E1 : 20cent.                 E2 : 40 cent.                E3 : 60 cent.

           

E3 étant le délai le plus court entre le dépôt de la lettre et le départ du train.

C’est la loi du 9 mai 1863 qui fixa ces trois délais.

Les premières levées exceptionnelles datent de 1864 pour Paris. Un décret du 24 juillet 1870 les autorisa à Marseille, mais compte tenu de la guerre franco-prussienne, les premières datent de 1879.

En 1872, Bordeaux peut utiliser, deux délais et Lyon, trois délais.

Entre 1879 et 1885, douze nouveaux bureaux furent habilités à utiliser les levées exceptionnelles.

La loi du 16 mars 1887 ne laissa subsister qu’une seule levée exceptionnelle taxée à 15 centimes. Cette taxe passe à 5 centimes le 27 Décembre 1895.

 

                                                                                              Gérard Vincent. 

Retour haut de Page

Correspondance pendant la guerre de 1870-1871

Résumé par G.Vincent

 

Pour faire suite et conclure les articles sur la correspondance de Paris ou pour Paris assiégé, pendant la guerre de 1870-1871 (ballons montés ou non, boules de Moulins, pigeons voyageurs), il faut également citer, pour d’autres villes assiégées comme Metz, Belfort ou Neuf-Brisach :

            -Les papillons de Metz, inventés par le docteur Papillon médecin-major. Il s’agit de petits ballons, en papier, gonflés au gaz d’éclairage, pouvant tenir l’air pendant cinq heures avec quarante grammes de charge. Du 6 au 14 septembre 14 ballons seront lancés emportant environ trois milles missives. On appelait ces ballons « Ballons des pharmaciens ».

            - entre temps, le génie militaire a fait construire des ballons plus volumineux pouvant transporter jusqu’à 4500 missives. On les appelait « Ballons du Génie ». Entre le 16 septembre et le 3 octobre, le Génie a lancé 13 ballons. Un dernier ballon clandestin aurait quitté Metz le 23 ou 24 octobre.

            - Les petites lettres (5 cent. Sur 10) ont donné l’appellation «  Papillons de Metz » ; Elles ne devaient contenir que des nouvelles personnelles et être écrites sur papier « pelure d’oignon ». Voyageant en franchise elles ne portent jamais de timbres poste, aucune marque postale ne fut frappée au départ de Metz, mais quelques papillons portent des cachets d’atterrissage. Les personnes récupérant ces paquets de lettres devaient les remettre au bureau de poste le plus proche, contre une récompense de 100 frs. Les « papillons » étaient triés par localité destinatrice. S’il n’y avait qu’une seule missive pour une localité, celle-ci était mise sous enveloppe et expédiée directement au destinataire.

 

            A Belfort, le siège commença le 4 novembre pour se terminer le 18 février 1871. Pendant cette période le service fut assuré par 12 passeurs qui recevaient 50 Frs par voyage. Ils se rendaient deux fois par semaine en Suisse. Un ballon libre quitta Belfort le 30 décembre pour tomber près de la frontière Suisse.

 

            A Neuf-Brisach, le siège dura 35 jours pour se terminer le 10 novembre 1870. Il semble qu’à partir du 20 octobre du courrier ait quitté la ville par petits ballons libres.

 

N’oubliez pas de vérifier vos comptes « nouveautés France et nouveautés Etrangères » et les approvisionner.

Retour haut de Page

Du 10 au 21 novembre, importante exposition sur l’Hôtel de Ville son environnement et les évènements qui ont marqués son histoire, à l’occasion de la rénovation de la Salle du Conseil. Elle se tiendra dans le salon blanc, la salle des Fêtes et la salle du conseil. Portes ouvertes avec visite guidée sur l’ensemble de l’Hôtel de Ville, le campanile et le souterrain dimanche 19 novembre.

 

La poste et les timbres

 

Vos réservations :

            Depuis un an, la poste a décidé de modifier son système de réservation.

            Auparavant, les abonnés, dont l’Amicale, pouvaient à tout moment retirer leurs timbres de France. Ceci n’est plus possible maintenant : La poste délivre les nouveautés tous les trimestre en janvier, mars, juin et septembre sous pochette scellée.

            Je souhaite que chaque réservataire presse conscience du prix de chaque pochette qui oscille entre 20 et 30 euros et pense à approvisionner son compte en fonction de ses achats. Je vous en remercie à l’avance.

 

Poste de Cambrai :

            Depuis le 9 octobre et jusqu’au 8 décembre le bureau de poste de Cambrai est en complète réorganisation. Il devrait être plus accueillant et plus performant en limitant en particulier les temps d’attente.

 

Les timbres autocollants :

            Je vous signale que les « beaux » timbres autocollants depuis janvier 2006 sont décollables à l’eau très chaude ce qui neutralise l’adhésif au verso.

            La poste, ayant enfin admis que les philatélistes aimeraient bien récupérer leurs timbres autrement que sur un support plus ou moins bien coupé, a dû demander au fabricant de papier autocollant de faire en sorte que l’adhésif adhère sur l’enveloppe et non sur le verso du timbre grâce à une technique particulière.

 

L’affranchissement des colis :

            Bon nombre d’employés des Postes refusaient l’affranchissement des colis avec des timbres-poste au grand dam des usagers. Ce différent entre employés des Postes et usagers vient de trouver un dénouement heureux grâce à l’intervention de la CNEP. Voici un extrait de la copie du courrier adressé à la CNEP par la direction des Marchés Colis de la Poste en date du 6 septembre 2006 :

            « A la demande de la Chambre syndicale française des négociants et experts en philatélie, voici les précisions quand aux modalités d’acceptation du payement de l’affranchissement des colis par timbres-poste. Par dérogation aux modes d’affranchissement habituels, l’affranchissement en timbres-poste est accepté au dépôt pour les produits ci-après :

-         Colissimo

-         Colissimo recommandé

-         Colissimo OM

-         Colissimo international

-         Colissimo Economique International.

Il est néanmoins impératif d’apposer sur le colis la liasse de transport ( avec code à barres pour le suivi) correspondant au produit choisi.

A noter que les emballages Colissimo (national, Outre-Mer et International) ne sont pas dans cette liste et ne peuvent donc en aucun cas être affranchis à l’aide de timbres.

Pour différentes raisons, notamment fiscales (TVA) et de conception intrinsèque des produits, le paiement par timbres est uniquement possible sur l’essentiel de la gamme colis accessible au grand public et non pas sur l’offre Colissimo Entreprises. Les colis de l’offre Colissimo Entreprises ne peuvent donc pas être affranchis en timbres et seront donc refusés au dépôt.

Une information générale a été faite auprès du réseau de la Poste ».

 

            Réseau des bureaux de Poste :

Note n° LPGP.DSP.A.06-266 du 30 août 2006

 Marc Moreau

Service des Nouveautés

 

Retour haut de Page

     

Accueil | Bulletin N° 66 - Juin 2005 | Bulletin n° 67 - Avril 2006 | bulletin n°68 Novembre 2006 | Bulletin N° 69 - Nov 2007

La dernière mise à jour de ce site date du02/10/08